Rapport Annuel

2017

icon1Ensemble,
formons le futur
des Cliniques de l’Europe

ensemble

ensemble...

Les Cliniques de l’Europe ont toujours massivement investi dans le personnel et les moyens afin de pouvoir offrir aux patients des soins de pointe et personnalisés. Nous gagnons par conséquent la confiance de plus en plus de personnes. En 2016 également, les patients qui ont confié leurs soins de santé aux Cliniques de l’Europe ont été plus nombreux.

L’an dernier, nous avons continué à innover en termes d’offre. L’ouverture de la polyclinique « Bella Vita Medical Center » à Waterloo mais aussi les investissements importants en électrophysiologie et autres rénovations en sont de parfaits exemples. L’ambition reste donc de poursuivre l’extension de notre offre de soins et l’innovation en la matière. Le développement des connaissances médicales s’accélère sans cesse, il est donc également primordial de pouvoir proposer des sous-spécialisations ainsi que des connaissances et soins spécialisés supplémentaires.

Nous continuons également à nous attaquer à un beau défi. Nous avons récemment élaboré un plan stratégique pluriannuel. Notre ambition personnelle – reflétée dans ce plan stratégique – est d’expliciter la qualité de nos soins de concert avec tous les collaborateurs et de continuer à nous améliorer encore grâce à cela. Nous bâtissons également une véritable culture de collaboration entre les prestataires de soins, dans le cadre de laquelle les besoins du patient relatifs à sa santé constituent notre première préoccupation. Les soins doivent être continus, tant au sein des Cliniques de l’Europe que lorsque nos patients regagnent leur domicile. Cette ambition implique de travailler davantage en réseau et de collaborer plus avec d’autres prestataires de soins et le médecin généraliste du patient.

Lire plus

Nous investissons également dans la culture d’amélioration continue. Nous devons à chaque fois à nouveau nous demander si ce que nous faisons actuellement ne peut encore être amélioré à l’avenir. Les améliorations en termes de qualité vont souvent de pair avec une utilisation plus efficace des ressources. Atteindre le même résultat avec moins de moyens ou améliorer les résultats avec des moyens identiques reste une aspiration permanente. Permettre le changement doit être une priorité dans ce cadre.

En explicitant notre qualité et en créant une culture de collaboration, d’efficacité et d’amélioration continue, le plan stratégique dessine les contours nécessaires afin de rester, au cours des prochaines années, un prestataire de soins d’excellente qualité pour les habitants de Bruxelles et des environs.

1.Ensemble… pour nos patients

ensemble

1. Ensemble… pour nos patients

sites hospitaliers + 2 sites de consultations

médecins

membres du personnel

  • 324.521 (+0,94%) consultations
  • 22.113 (+2,22%) admissions
  • 57.410 (+5,29%) hospitalisations de jour
  • 23.184 (+0,37%) interventions chirurgicales
  • 168.934 (+3,63%) journées d’hospitalisation
  • 56.259 (+7,01%) contacts aux urgences
  • 2.520 (-0,04%) accouchements

lits agréés

European Wound Care

Clinique pluridisciplinaire de plaies

Le « European Wound Care » a ouvert depuis le 20 mars 2017 sur le site Ste-Elisabeth des Cliniques de l’Europe. Cette consultation pluridisciplinaire des plaies est effectuée par le Dr O. Yazar (chirurgien vasculaire) et le Dr L. Leone (Interniste).

L’objectif est d’accélérer le processus de guérison en éliminant les tissus nécrosés, en luttant contre les bactéries pathogènes, en assurant une circulation sanguine optimale, tout en évitant les compressions tissulaires excessives aux abords de la plaie.

Bien souvent, nous sommes confrontés à des patients pris en charge pour un problème de plaie par certains confrères spécialistes alors que le facteur causal de la lésion relève de la compétence d’une autre spécialité. Cela engendre des situations de plaies qui ne guérissent pas, ou pire s’aggravent au fil du temps. Une approche multidisciplinaire est dès lors indispensable.

Le patient sera vu par un chirurgien vasculaire, un interniste, une infirmière spécialisée en soins de plaies et un chausseur orthopédique. Ce dernier a une grande expérience des plaies causées par des pressions tissulaires excessives chez des patients fragilisés (par exemple : chaussures mal adaptées). Des chaussures spécialisées, évitant les zones de pressions nocives seront disponibles immédiatement à la consultation, afin d’optimaliser d’emblée les zones contuses.

Si le facteur causal relève d’une autre discipline (orthopédie, chirurgie plastique, dermatologie, etc.) le patient sera redirigé vers le département concerné. Autant les patients hospitalisés (dont le traitement se fait dans l’unité) que les patients externes peuvent être dirigés vers la clinique de plaies.

EurHope Cancer Care Center

Pour des raisons avant tout médicales et démographiques, l’activité de l’oncologie est appelée à se développer. Le cancer se soigne en effet de mieux en mieux et, si la guérison n’est pas toujours possible, les patients peuvent être traités, aidés et accompagnés de plus en plus longtemps. Le vieillissement de la population contribue également à une augmentation de la pathologie cancéreuse.

Lire plus

Afin d’offrir aux patients des soins d’excellence mais également de proximité, les Cliniques de l’Europe ont décidé de faire des soins oncologiques l’une de leurs priorités. Le développement de la spécialité est possible grâce à l’engagement d’oncologues, qui sont maintenant au nombre de cinq, par le raffermissement des liens avec la clinique St.-Maria de Halle, où les Cliniques de l’Europe sont en charge des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, et par l’instauration d’un fonctionnement transversal sous la forme de modules pathologiques. Au nombre de neuf, ils regroupent les médecins et paramédicaux actifs pour un type donné de cancer (clinique du sein, tumeurs neurologiques, tumeurs thoraciques, tumeurs gynécologiques, tumeurs urologiques, tumeurs digestives, tumeurs ORL, tumeurs cutanées et affections hématologiques).

Les spécialistes de ces modules se retrouvent pour des CMO (Consultations Multidisciplinaires Oncologiques) où se discute de manière multidisciplinaire la prise en charge des patients. De plus, chaque module génère et valide des guidelines, conçoit les trajets de soins de ses pathologies, et produira à terme des documents d’information au bénéfice des patients, ainsi que des données concernant leur activité.

Tout cet effort doit être communiqué aux patients, aux médecins traitants et au grand public. C’est ainsi que notre centre du cancer s’est doté récemment d’un nouveau nom « EurHope Cancer Care Center » et d’un logo expressif. Un site web dédié au centre verra prochainement le jour, toujours dans l’optique d’informer au mieux le public des services que nous offrons ainsi que de nos réalisations.

Dans un environnement hospitalier mouvant, il est important, pour une pathologie aussi fréquente que le cancer, impliquant de près ou de loin la majorité des services de l’institution, que les patients trouvent aux Cliniques de l’Europe la combinaison de soins de grande qualité et d’un accueil personnalisé qui nous positionne réellement comme centre oncologique de référence.

À la pointe du traitement des arythmies cardiaques

La Fibrillation Auriculaire (FA) est un trouble du rythme dû à une désorganisation des impulsions électriques contrôlant les battements cardiaques qui deviennent alors chaotiques, irréguliers et souvent très rapides. Ces 20 dernières années, le nombre d’hospitalisations dues à des cas d’arythmie a augmenté de 60 % dans le monde entier. Au-delà de 50 ans, toute personne a 1 risque sur 4 de subir cette pathologie avant la fin de sa vie. La FA peut entraîner une insuffisance cardiaque et multiplie par 5 le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Lire plus

Pour le traitement de la FA mais aussi des autres arythmies notamment ventriculaires, les Cliniques de l’Europe disposent depuis peu de la dernière génération de la technologie « Rhythmia » au moyen duquel le Cardiologue – Rythmologue peut cartographier le cœur en « ultra haute résolution ».

Le site Ste-Elisabeth des Cliniques de l’Europe est aujourd’hui le premier centre de compétence en Belgique francophone à disposer de cette technologie permettant l’acquisition plus rapide et en haute définition de cartes de plus en plus détaillées de l’activité électrique du cœur. Cela permet une meilleure identification du mécanisme des arythmies et une visualisation plus précise des cibles du traitement par coagulation (ablation) de ces arythmies très complexes, notamment au sein de tissus malades, remaniés, cicatriciels ou fibrosés. La cible des ablations plus précisément visée, le pronostic rythmique du patient s’en trouve amélioré. Mais il ne s’agit pas ici d’une « course à l’armement » : ce ne sont pas des arythmies que nous ablatons, ce sont des patients que nous soignons.

Les Cliniques de l’Europe confirment, via cette acquisition, leur volonté de continuer à développer leur Rythmic Clinic en tant que centre d’excellence et de référence en matière de traitement des arythmies cardiaques. Pour cela, la Rythmic Clinic se veut au centre d’un réseau de collaboration interdisciplinaire entre les patients, les médecins généralistes, les cardiologues, les services d’Urgences et les autres spécialistes des cliniques.

Salle hybride de haute technologie et ultramoderne

Une salle hybride a récemment vu le jour au Quartier Opératoire du site Ste-Elisabeth. Cette salle d’opération de haute technologie permet d’associer une salle numérique moderne au labo de cathétérisme. Elle est équipée d’appareils dimagerie médicale de pointe.

Un avantage extrêmement important est que les interventions peuvent être, d’une part, réalisées avec une quantité réduite d’agent contrastant (nocif pour les reins), les angiographies au CO2 sont même réalisées sans aucun agent contrastant, et, d’autre part, d’obtenir une image bien plus détaillée. Des interventions complexes, telles qu’en chirurgie vasculaire et en neurochirurgie ont lieu dans cette salle hybride.

Plus l’image est précise, plus la capacité de travailler minutieusement pour réaliser des dilatations par ballonnet et des prothèses vasculaires augmente. La possibilité de réaliser sur place un scan en 3D mettant à disposition des images en direct pendant l’intervention permet de placer les endoprothèses à l’emplacement exact et de traiter des vaisseaux sanguins plus fins.

Les constructions 3D que cet appareil permet de réaliser sont extrêmement avantageuses pour les interventions neurochirurgicales, comme pour des interventions complexes au niveau de la colonne vertébrale qui peuvent être réalisées plus facilement et de manière encore plus sûre grâce à cet appareil. Investir dans la technologie nous permet de continuer à nous développer en matière d’ « advanced care » et de « personal touch ».

Bienvenue au Bella Vita Medical Center !

Le Bella Vita Medical Center est un centre multidisciplinaire offrant une médecine de proximité de haute qualité, intégrant les 1res et 2es lignes de soins, dans un cadre apaisant avec une infrastructure de pointe mais à taille humaine. Depuis le 1er septembre 2016 il veille chaque jour à placer le patient au centre de ses préoccupations. Il se veut être le centre de soins de proximité de référence pour Waterloo et la grande périphérie sud de Bruxelles.

Le Bella Vita Medical center s’est donné divers objectifs tels que :

  • exceller dans l’intégration des soins par l’intermédiaire de trajets de soins combinant médecine générale, médecine spécialisée, dentisterie et les paramédicaux ;
  • offrir un accueil et une écoute attentionnés à chacun de ses patients, ses visiteurs et ses collaborateurs ;
  • garantir une équipe de prestataires offrant des soins de qualité notamment via des technologies de pointe ;
  • s’inscrire au quotidien dans une démarche d’amélioration continue ;
  • être un « Living Lab » afin de développer des projets novateurs dans l’offre de soins et les services de support;
  • amener le patient à jouer un rôle actif dans la prise en charge de sa santé ;
  • permettre une orientation directe vers un spécialiste hospitalier.
Lire plus

Le déploiement d’un pôle de médecine générale, en collaboration avec les médecins généralistes de Waterloo, est l’un des éléments clés de ce projet. Un vaste éventail de soins spécialisés sont également proposés aux patients. Des prises de sang, sans rendez-vous, sont également possibles grâce à la présence quotidienne du laboratoire des Cliniques de l’Europe sur place. Plusieurs spécialités paramédicales complètent la prise en charge du patient. Une équipe de thérapeutes choisis pour leurs approches complémentaires travaillent sous la supervision de l’équipe médicale et paramédicale des Cliniques de l’Europe.

SATURDAY COFFEE MED
Parler médecine peut aussi se faire avec légèreté tout en restant sérieux ! Dans cette optique, depuis février 2017, une à deux fois par mois, le samedi matin, des rencontres conviviales sont organisées entre un médecin spécialiste et une trentaine de participants, qu’ils soient déjà patients du Bella Vita Medical Center ou pas. L’intervenant qu’il soit médecin spécialiste, pharmacien, biologiste, dentiste ou paramédical, aborde le sujet du jour pendant une quinzaine de minutes et puis s’ensuit une heure de questions/réponses. Le tout autour d’un café-croissant offerts et dans une ambiance détendue !

COORDONNÉES DU CENTRE
Bella Vita Medical Center – Allée André Delvaux 16 – 1410 Waterloo
(GPS : indiquer Drève des Dix mètres et suivre ensuite la signalisation)
Tél : 02-614 42 00 – Tél Dialyse : 02-614 42 22 – Mail : info@bellavitamedicalcenter.be
Facebook & LinkedIn , Twitter
www.bellavitamedicalcenter.be

 La Home Dialyse est née !

illustration-9
Une nouvelle structure est née au sein du service de Dialyse des Cliniques de l’Europe. La Home Dialyse est une unité spécialement dédiée à l’éducation et la prise en charge de tous les patients qui ont choisi d’effectuer leur traitement de dialyse à la maison. Cette unité, composée d’infirmiers de dialyse expérimentés et très motivés, ainsi que de néphrologues convaincus par ces techniques, s’intègre au sein du service de Dialyse.

Le service de néphrologie propose aux patients 6 techniques différentes de dialyse :

  • les méthodes hospitalières : hémodialyse en centre, auto-dialyse ;
  • les méthodes à domicile : dialyse péritonéale (DP) diurne (manuelle), DP nocturne (automatisée), hémodialyse (HD) à domicile avec traitement d’eau (en partenariat avec l’UCL et bientôt la KUL) et HD à domicile sans traitement d’eau. La transplantation rénale par donneur vivant ou décédé, en collaboration avec les centres universitaires, est également proposée aux patients dont la situation le permet.
Lire plus

En fonction du choix des patients mais aussi de leurs caractéristiques médicales et psychosociales, le type de dialyse sera choisi, avec le patient et l’équipe médicale. Compte tenu de l’amélioration de la qualité de vie et du meilleur contrôle des complications de la maladie rénale qu’offrent les traitements à domicile, ces techniques sont proposées à chaque patient dont le profil médical est compatible avec les exigences requises. Ces traitements à domicile demandent beaucoup de motivation et de persévérance aux patients, au-delà de ce que le simple fait d’être en dialyse représente déjà comme charge physique et morale. Elles se doivent d’être simples et efficaces et nécessitent un investissement important en temps et en énergie de la part de l’équipe soignante ainsi qu’une collaboration étroite avec d’autres services de l’hôpital (pharmacie, laboratoire…).

Tous ensemble, nous œuvrons pour restaurer une qualité de vie maximale et proposer une qualité de traitement optimale, permettant même à certains patients de poursuivre une activité professionnelle à temps plein.

Équipe du Home Dialyse :
Médecins : Dr G. Clerbaux (responsable médical, DP), Dr A. Broughton (responsable HD à domicile), Dr A. Dejardin, Dr L. Smets
Infirmiers(ière) :  Mme S. Dumoulin (référente nursing), Mr A. Bahri
Contact :
Tél : 02/614.21.80 – E-mail : homedia@cdle.be

PACSonWEB : accédez à vos radiographies en ligne !

illustration-18

Grâce à PACSonWEB, un portail d’accès, il est désormais possible de consulter via internet l’imagerie médicale réalisée aux Cliniques de l’Europe ! En effet, lorsqu’un patient vient réaliser un examen radiologique aux Cliniques de l’Europe, il peut par la suite visualiser ses images par le biais de ce site web de manière totalement sécurisée. Son médecin prescripteur peut, quant à lui, accéder au protocole complet.

Ce système réduit considérablement les délais d’attente en supprimant le support CD et le courrier postal et permet tant au patient qu’à son médecin d’avoir accès à tout moment aux radiographies.

Restez connecté, grâce au réseau WiFi

Laptops, smartphones, tablettes,… Même à l’hôpital, de moins en moins de monde se sépare de ses objets connectés ! Afin que les quelques 2.000 visiteurs quotidiens des Cliniques de l’Europe puissent rester connectés au monde extérieur pendant leur passage bref ou plus long à l’hôpital, le service IT a procédé à un renouvellement des connexions du WiFi, étendant son réseau sur l’ensemble des étages du site Ste-Elisabeth (Uccle) et St-Michel (Etterbeek).

Un hôpital en réseau… social !

Facebook, LinkedIn et la twitosphère n’ont qu’à bien se tenir, les Cliniques de l’Europe ont fraîchement débarqué sur la toile et comptent bien faire parler d’elles ! Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux pour vous tenir au courant de nos nouveautés !
FacebookLinkedIn – Twitter

câbles de connexion réseau remplacés

commutateurs (switches) de nouvelle génération ont remplacé le matériel existant

points d'accès Wifi ont été placés

2. Ensemble… avec nos collaborateurs

ensemble

2. Ensemble… avec nos collaborateurs

collaborateurs 2016

Une fête haute en couleurs pour le personnel des Cliniques de l’Europe

Pour remercier le personnel et les médecins des Cliniques de l’Europe du travail et de l’investissement qu’ils fournissent au quotidien, la direction de l’hôpital a tenu à leur offrir une fête digne de ce nom. À cette occasion, les collaborateurs de l’institution ont pu vivre l’ambiance détendue du festival californien « Coachella », dont l’atmosphère a été recréée pour eux le temps d’une soirée, afin de leur donner le sentiment d’être quelque part sous le soleil de Californie. Les invités sont revenus ravis d’avoir pu passer un moment privilégié avec leurs collègues proches, mais également d’avoir pu en rencontrer d’autres et ainsi renforcer les liens qui les unissent tous en tant que collaborateurs des Cliniques de l’Europe.

2015

2016

Médecins

284

279

Membres du personnel soignant

904

931

Autres membres du personnel

714

690

Nombre de jours de formation

2.604

2.940

Sécurité pour les collaborateurs

Les Cliniques de l’Europe entreprennent chaque année des démarches qui visent à améliorer le bien-être et la sécurité de ses travailleurs, mais aussi les performances de l’organisation par la maitrise des risques et la mise en place de mesures préventives. L’objectif principal est bien sûr de réduire les accidents de travail et les maladies liées au travail et ainsi améliorer les conditions de travail.

Le tableau met en exergue que le nombre d’accidents et surtout le nombre de jours d’incapacité de travail a fortement diminué. Les origines de ces améliorations sont multiples. Celles-ci proviennent notamment de la campagne de sensibilisation ciblée sur le port de chaussures adaptées visant à réduire les accidents de chutes et de glissades.

De plus, 2016 a été marquée par le changement de partenaire au niveau du service externe pour la prévention et la protection au travail et la médecine du travail. Les prestations d’IDEWE, qui assure désormais le rôle, sont suivies de près afin de s’assurer de bénéficier des prestations de qualité et qui répondent aux besoins de l’institution.

Au cours des visites du Comité pour la Prévention et la Protection au Travail (CPPT), l’accent a également été mis sur la sécurité incendie et le respect des mesures et des équipements disponibles. Cet aspect est crucial dans le cadre des activités de l’institution : un hôpital doit pouvoir assurer la sécurité de tous les collaborateurs mais aussi celle des patients et des visiteurs.

Tableau comparatif des accidents de travail en 2015 et 2016:

Periode

nbre
accidents

nbre accidents
avec incapacité

nbre de jours
incapacité

Tf

Tg

2015

87

30

699

17,32

0,40

2016

60

20

381

11,32

0,21

Tf: taux de fréquence / Tg: taux de gravité
(nbre accident x 1,000.000):nbre heures de travail / (nbre de jours d’incapacite x 1000): nbre heures de travail

Le secret professionnel aux Cliniques de l’Europe

Les Cliniques de l’Europe veillent à ce que les données relatives aux patients demeurent à tout moment confidentielles. Ceci concerne tant les informations médicales que les renseignements que les patients ont confiés aux Cliniques de l’Europe. En effet, le respect du patient passe par le respect de son intimité et de sa vie privée.

Par ailleurs, le respect du secret professionnel, la confidentialité et la discrétion sont aussi des obligations légales dont les violations sont punies.

En outre, des législations récentes, édictées suite au développement des technologies de l’information, imposent une sécurité stricte pour les données informatiques relatives aux patients détenues par les Cliniques de l’Europe. Ceci est tout d’abord garanti par l’usage prudent, et respectueux du secret médical, des moyens informatiques mis à la disposition des collaborateurs des Cliniques de l’Europe.

Vu l’importance du secret médical au sein d’un hôpital, une campagne de sensibilisation sur ce thème sera dès lors organisée durant l’automne et mettra l’accent sur les bonnes attitudes à adopter au quotidien. Ceci parce que le respect effectif de règles (« Compliance ») au sein de l’hôpital, telles celles relatives au secret médical, passe par une prise de conscience de celles-ci par chacun des collaborateurs, quelle que soit sa fonction.

La qualité est l’apanage de tous !

La qualité, c’est veiller à une amélioration continue de tous nos processus. Nous voulons que nos patients se sentent mieux, telle est notre priorité. La qualité, nos collaborateurs la réalisent sur leur lieu de travail dans leurs tâches quotidiennes. Notre objectif est d’inciter toutes les équipes à réfléchir de manière structurée et indépendante à la façon dont elles peuvent s’améliorer. Elles s’attellent tant aux processus de soins et de soutien qui leur sont propres qu’à ceux qui sont en vigueur dans l’ensemble de l’hôpital.

En 2016, nous avons lancé l’approche « Stand up for Quality » sur le terrain. Nous la déployons en premier lieu dans les unités de soins et, à terme, tous les services seront familiarisés à cette méthode. Les équipes travaillent sur leurs propres thèmes ainsi que sur un certain nombre de thèmes qui se rapportent à l’ensemble de l’hôpital. Cinq grandes campagnes transversales sont organisées par an. En 2016, la priorité a été accordée à l’hygiène des mains et à l’identification correcte du patient.

Lire plus

Au début d’un projet, chaque équipe mesure sa position. Un processus d’amélioration est ensuite mis en place et les résultats sont chaque fois mesurés. Le tout est visualisé sur le tableau « Stand up for Quality ». Chaque semaine, un moment est libéré dans l’agenda bien chargé afin de discuter des résultats avec tous les membres de l’équipe, en vue de les optimaliser. Nous faisons ainsi en sorte que la qualité soit visible sur le lieu de travail, dans le cadre du trajet d’accréditation par la « Joint Commission International (JCI) ».

L’équipe QIPS (Quality Improvement and Patient Safety) a pour mission de définir la qualité des soins aux patients, de la mesurer, l’entretenir et l’améliorer dans l’optique du patient et de sa sécurité. L’équipe se compose d’experts en méthode de qualité. Notre première mission consiste à aider le propriétaire de processus à améliorer ceux-ci.

Le Stand Up For Quality est un aspect du fonctionnement de l’équipe QIPS. D’autres piliers importants sont : le système de signalement des incidents, le développement d’itinéraires cliniques, la gestion de tous les documents opérationnels, l’établissement et le suivi d’indicateurs de qualité, la mesure de la satisfaction des patients, la gestion de projet du trajet d’accréditation de la qualité, l’élaboration de trajets d’amélioration dans la gestion de processus, l’analyse et l’accompagnement sur le terrain du Dossier Patient Informatisé, etc.

Les « soins infirmiers intégrés »

Redéfinis en un concept de soins encore plus axé sur le patient

Avec l’évolution des mentalités en termes de soins et d’humain, et avec l’implication plus active du patient dans son propre processus de soins, il est nécessaire de viser une orientation encore plus axée sur le patient.

Les principes de base des « Soins infirmiers intégrés » correspondent bien à cette tendance et ont donc à nouveau été soulignés et clarifiés. La plupart de nos unités d’hospitalisation ont ainsi examiné et analysé de façon critique leur organisation actuelle en termes de soins et l’ont adaptée à un concept de soins où les besoins et la perception de nos patients occupent une place centrale. Le principe de base des « Soins infirmiers intégrés » est que l’infirmière est responsable de l’ensemble de la prise en charge d’un nombre déterminé de patients.

Lire plus

Cette infirmière est autonome dans l’exécution des soins, en ce sens que les soins sont fixés dans un plan de soins en concertation avec d’autres intervenants pluridisciplinaires. L’infirmière a ainsi un rôle de coordination dans l’offre de soins totale. Elle est bien informée des besoins du patient en termes de soins et peut ainsi fournir des « soins personnalisés ».

Le principe de « Soins infirmiers intégrés » repose sur quatre piliers :

  • considérer le patient comme un être humain à part entière : les soins s’adressent à la personne malade et ne se limitent pas à la maladie ;
  • encourager l’épanouissement personnel de l’infirmier ;
  • professionnaliser le métier d’infirmier ;
  • collaborer de façon pluridisciplinaire autour du patient en raison de la complexité des soins.

Ce vaste modèle de soins axés sur le patient permet des soins de meilleure qualité et une meilleure satisfaction au travail. Nos collaborateurs accueillent donc ce concept de façon très positive et enthousiaste.

3. ENSEMBLE… AVEC NOS PARTENAIRES

ensemble

3. Ensemble… avec nos partenaires

Les Cliniques de l’Europe et la Clinique Saint-Jean unissent leurs forces

Les Cliniques de l’Europe et la Clinique Saint-Jean sont désormais partenaires structurels.
Cette convention de partenariat, signée en 2016, est un accord entre les deux hôpitaux afin de développer de nouveaux projets aussi bien médicaux, administratifs que de support. Cette collaboration s’inscrit dans une réalité économique ainsi que dans l’évolution de la politique de santé des différents gouvernements, incitant les hôpitaux à travailler de plus en plus en réseau et à se spécialiser. L’accord de partenariat concerne un total de six sites bruxellois faisant partie des deux hôpitaux. Grâce à cet accord, les deux partenaires développent actuellement leur vision commune du futur devant leur permettre le maintien d’une offre de soins complète et de qualité dans un cadre performant et moderne.

sites bruxellois

4. Ensemble… avec le management

ensemble

4. Ensemble… avec le management

Une administration en pleine mutation

L’administration des Cliniques de l’Europe est en pleine mutation. En effet, la gestion de l’institution a récemment été reprise par M. Peter Fontaine en tant que Directeur Général. Le Dr Ilunga, Directeur Médical et administrateur délégué jusque fin décembre 2016, est devenu Ministre de la Santé en République Démocratique du Congo et a été remplacé ad interim par le Dr Albert Veys. Nous remercions vivement le Dr Ilunga pour son engagement et son dévouement depuis de très nombreuses années en tant que médecin et Directeur Médical aux Cliniques de l’Europe. Le Dr Albert Veys passera bientôt le flambeau au Dr Yvan de Meeûs pour la gestion de l’ensemble du département médical.

M. Peter Fontaine est infirmier hospitalier, possède un Master en Sciences médico-sociales et gestion hospitalière (KU Leuven) et a obtenu un MBA à la Vlerick Business School. Il s’est bâti une longue carrière dans le secteur hospitalier belge, il a notamment participé à la genèse de l’hôpital fusionné de Courtai où il a travaillé en tant que cadre de 1993 à 2001. Entre 2001 et 2009, il a acquis une expertise spécifique en matière d’information hospitalière et de gestion de l’information en qualité de Directeur de la gestion de l’information et de la stratégie à l’AZ Nikolaas de St-Nicolas.

Entre 2009 et 2014, il a été Directeur Général du « Stedelijk Ziekenhuis » de Roeselare et a rendu la fusion hospitalière à Roeselare possible. Après cette fusion, il a exercé la fonction de Directeur Général Adjoint et COO, dans le cadre de laquelle il fut également responsable du lancement et de l’intégration de l’AZ Delta à Roeselare. Outre son expérience en tant que Directeur Général, il possède également des connaissances très spécifiques dans le domaine de la gestion de l’information, du financement hospitalier et de la stratégie hospitalière, et enseigne ces thèmes à la Vlerick Business School dans le cadre du cours de gestion destiné aux médecins hospitaliers.

Le docteur Yvan de Meeûs d’Argenteuil est médecin spécialiste en Médecine Nucléaire (UCL 1994). De 1994 à 2004, il a travaillé en tant que nucléariste à l’Institut Médical Edith Cavell à Bruxelles et depuis 2004 il est Chef du Département de Médecine Nucléaire aux Cliniques de l’Europe. Il est titulaire d’un certificat Interuniversitaire en gestion médicale de l’ULB/UCL et est membre de diverses organisations professionnelles et d’intérêt dans le secteur de la santé.

Tous deux intègrent le Conseil d’Administration des Cliniques de l’Europe en tant qu’Administrateurs délégués et sont prêts à relever les nombreux défis qui se profilent à l’horizon du paysage hospitalier…

Plan de gestion

Fin 2016, le nouveau Directeur Général a confié au Comité de Direction la mission de rédiger le Plan de Gestion 2017 des Cliniques de l’Europe en concertation avec les parties prenantes de l’institution. Ce Plan de Gestion 2017 a pour objectif de détailler les lignes directrices globales qui seront suivies par chaque département et ce, en garantissant une cohésion et une transversalité entre les différentes initiatives qui seront prises. Ce plan de gestion doit être compris comme une feuille de route qui permet à chaque médecin et collaborateur de réaliser et de concrétiser la mission et la vision des Cliniques de l’Europe en 2017.

Lire plus

Ce plan comporte 3 chapitres-clés :

  • dans un premier temps, le cadre stratégique dans lequel notre institution veut œuvrer au cours des prochaines années est présenté : la mission, la vision et les priorités stratégiques que les Cliniques de l’Europe se sont fixées ;
  • le chapitre suivant détaille le Plan de Gestion 2017 en tant que tel. La Direction a défini 11 priorités de gestion, recouvrant des thèmes clés pour la clinique et ses collaborateurs. Celles-ci ont ensuite été déclinées en des objectifs stratégiques et transversaux. Chacun de ces objectifs est détaillé avec le plan d’action qui s’y rapporte ainsi que les résultats escomptés ;
  • enfin le Budget 2017 est abordé. En effet le Plan de Gestion et le Budget 2017 ont été réalisés conjointement et sont 100% alignés afin de s’assurer d’avoir les moyens nécessaires afin de réaliser nos projets ambitieux.

Chaque médecin et collaborateur a reçu personnellement ce Plan de Gestion 2017. Il a également été présenté à tous les chefs d’équipes afin que chacun puisse faire le lien entre ce plan ambitieux et son travail au quotidien au sein de nos cliniques.

Exercice stratégique

Les Cliniques de l’Europe représentent un acteur de premier plan dans l’environnement hospitalier bruxellois. L’institution veut continuer à renforcer cette position à tous les niveaux afin que les patients, visiteurs, médecins et collaborateurs continuent à vivre une expérience positive au sein de l’hôpital grâce entre autres à l’approche professionnelle et la volonté de mettre chaque jour la qualité au cœur des préoccupations de l’institution.

Lire plus

Pour ce faire, et en accord avec le Conseil d’Administration, les Cliniques de l’Europe ont débuté fin 2016 un nouvel exercice stratégique afin de :

  • définir la stratégie pour l’avenir et les lignes directrices pour l’hôpital, les médecins et les collaborateurs ;
  • définir les priorités stratégiques et les traduire en projets stratégiques pour les années à venir;
  • définir un plan de communication en adéquation avec cette nouvelle stratégie afin de soutenir visiblement tant au sein de l’hôpital qu’à l’extérieur les ambitions et réalisations futures.

Soutien et coaching des managers

Depuis 2016, un soutien et coaching est systématiquement mis en œuvre pour les managers. En début d’année, 10 ateliers relatifs aux entretiens de fonctionnement ont été organisés pour ces derniers.

Le but est de réitérer régulièrement ces sessions de sorte que les nouveaux managers découvrent également la politique RH de la clinique en la matière dès leur entrée en fonction. Une communication à l’échelle de la clinique destinée à tous les collaborateurs et des moments de feed-back entre dirigeants concernant leurs expériences sont également prévus.

De plus, un programme de leadership a été lancé pour 3 groupes de managers depuis l’année passée. Cette formation s’inscrit dans le cadre plus large de la politique de formation et le soutien aux managers. L’objectif est de poursuivre les formations afin que chaque manager ait l’opportunité d’y participer, en particulier les nouveaux. En plus de cela, des programmes de coaching complémentaires ont été lancés pour plusieurs managers.

À côté des compétences en termes de leadership, d’autres aptitudes et connaissances font également l’objet d’une formation pour les managers. La concrétisation de la politique de formation pour tous les collaborateurs se poursuit afin qu’elle soit totalement au point dans le courant de l’année 2018.

Finances : Activité

L’augmentation constante de l’activité au sein des Cliniques de l’Europe s’est poursuivie en 2016. Le nombre de consultations a augmenté de 0,94% par rapport à l’année précédente et le nombre d’admissions a augmenté de 2,22%. Le nombre d’hospitalisations de jour (chirurgicales + médicales) est également en hausse de 5,3% par rapport à l’année passée. Bien sûr, la qualité des soins et les résultats pour le patient sont primordiaux dans ce cadre.

La hausse de l’activité dans le Service des Urgences du site St-Michel consécutive à la rénovation totale du service et à l’agrément du 112 vaut particulièrement la peine d’être mentionnée. La conversion de lits et, plus spécifiquement, l’ouverture de lits SP (où les patients en revalidation séjournent plus longtemps que les patients occupant des lits dans les services dits «aigus») a mené à une légère augmentation de la durée de séjour moyenne.

2015

2016

Consultations

321.510

324.521

Admissions d’urgence

52.576

56.259

Admissions

21.633

22.113

Hospitalisations de jour – CHIR

7.639

7.502

Hospitalisations de jour – MED

46.888

49.908

Accouchements

2.521

2.520

Lits agréés

709

709

Journées d’hospitalisation

163.016

168.934

Durée moyenne du séjour

7,54

7,64

Finances : chiffres

L’exercice 2016 a été clôturé avec un résultat courant positif de 863.000 euros, ce qui correspond à une marge de 0,37 %. Cette marge limitée a été gonflée par un résultat exceptionnel positif qui découle d’éléments des exercices précédents. Ce résultat reporté est indispensable pour pouvoir, à terme, continuer à investir dans le développement des Cliniques de l’Europe grâce à nos propres ressources.

Avec un ratio de solvabilité de 48 %, les Cliniques de l’Europe présentent un bilan très solide, grâce aussi au fonds d’investissement interne et aux subsides en capital de la COCOM (Commission Communautaire Commune). « L’Acid Test », qui calcule dans quelle mesure les liquidités et actifs circulants suffisent pour régler les dettes à court terme, est également très sain, avec un résultat de 1,56.

Ces chiffres nous aideront à faire face aux différents défis qui nous attendent, à un rythme accéléré, dans le paysage hospitalier.

 Tout en € 000

2015

2016

Produits d’exploitation

235.952

241.841

Frais

(-235.938)

(-242.449)

Résultat financier

1.140

1.444

Résultat courant

1.153

836

Résultat exceptionnel

5.333

2.791

Bénéfice & perte de l’année

6.487

3.627

‘Acid test’

1.48

1.56

Solvabilité

49 %

48 %

Télécharger le rapport annuel 2017